23. oct., 2018

Artiste peintre amateur

Jacques

Daltonien depuis 50ans, et artiste peintre amateur depuis 20 ans, je ne savais pas comment exprimer mon ressenti, mais après avoir lu le témoignage de Pascal, je retrouve tout ce qu’il exprime et peux le retranscrire pour mon propre cas. Surtout le rapport avec le rouge, qui pour moi est une belle couleur, mais je ne vois pas pourquoi on l’utilise comme couleur d’alarme. Pour moi elle ne ressort pas plus du lot qu’une autre couleur vive. Je serai plus alerté par le bleu.

Quant à mon daltonisme, je confond marron et vert, violet et bleu. Je vois beaucoup de bleu et beaucoup de vert.

Pour la peinture, je n’ai pas besoin de beaucoup d’aide, juste quelques informations de ma femme ou de mes enfants, sur les couleurs de base que je dois reproduire et ensuite, connaissant très bien la mécanique des couleurs, tout se passe bien.

J’ai déjà participé à des expositions et animé des séances d’initiations pour des enfants, personne en s’est jamais aperçu que je suis daltonien, et de toute façon c’est quelque chose que je ne cherche pas à cacher.